Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Texte Libre

Bienvenue sur Shiki No Mikansei !

Ce blog est consacré à mes différentes passions qui sont la musique, l'animation japonaise et le manga mais il m'arrivera de temps en temps de parler de moi si le coeur m'en dit !

Bloodysatch

Recherche

Ma Playlist


Archives

Pages

17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 20:00


Et voilà, une autre critique de manga, en plus pas populaire chez nous ni au japon d'ailleurs.
Donc comme le dit le titre, je vais parler d'Astral Project, un manga méconnu mais possédant de nombreuses qualités que je vais détailler dans l'article. Ce manga est le fruit de la collaboration entre Marginal, le scénariste, et le dessinateur, Syuji Takeya. Il ne compte que 4 volumes et est édité en France par Castermann.

Tout d'abord, un petit synopsis :
Une nuit, alors qu’il traîne en boîte, Masahiko reçoit un coup de téléphone anonyme lui annonçant la mort d’Asami, sa soeur aînée. Il décide de retourner chez ses parents afin de récupérer un objet, n’importe lequel qu’il puisse garder en souvenir d’elle. Il choisit de prendre le dernier CD qu’elle a écouté, un CD gravé, resté dans son lecteur.

Dès les premières pages on se rend compte que Astral Project se démarque des autres séries pour son aspect graphique mais plus on avance et plus on remarque que ce n'est pas seulement cet aspect là qui différencie Astral Project des autres mais aussi son histoire assez atypique où on ne sent pas vraiment d'influences scénaristiques d'autres mangas, enfin en tous cas si l'auteur a été influencé par une quelconque oeuvre (ce qui est sûrement le cas) je ne l'ai pas remarquée ou je ne connais pas l'oeuvre qui l'a influencé.

Donc concernant l'histoire, comme je l'ai dit plus haut, elle est assez atypique et j'y ait d'ailleurs tout de suite accroché ! Il faut dire que l'auteur ne s'embarrasse pas à faire une introduction pour présenter ses personnages ou toute autre sorte d'introduction, il nous plonge directement dans le bain ! Ainsi ce ne sont pas les personnages qu'on nous présente mais bien d'abord l'intrigue autour de laquelle tournera tout le manga, en bref il fait un peu l'inverse de la grosse majorité des auteurs de mangas car les personnages nous sont présenter après que l'intrigue soit posée !
De cette façon dès le début on voit vers quoi s'oriente le manga, une sorte d'enquête dans le domaine du paranormal, et si l'intrigue posée semble assez simple, elle se complexifie par la suite via d'autres questions qui s'ajoutent à la question principale, permettent une immersion totale dans l'histoire de Marginal. L'enquête au départ à priori banale devient donc très vite intéressante et prenante, surtout qu'on navigue dans l'inconnu dès le début et qu'on a ainsi l'insatiable envie d'en savoir plus ! Toute l'intrigue se dévoile progressivement ni trop vite ni trop lentement sans qu'un quelconque ennuie vienne ponctuer la lecture, j'ai personnellement dévoré ces tomes !
D'ailleurs, l'intérêt de l'oeuvre ne se limite pas à ça, les personnages jouent eux aussi un rôle important dans la qualité d'Astral Project, ceux-ci ayant un certain charisme et un côté humain très bien exploité, ces derniers étant bien loin d'être stéréotypés, il faut dire aussi que ce manga est résolument mature, il n'en sont que plus attachant.
Ce qui est intéressant dans cette série c'est qu'à travers cette histoire on peut voir que l'auteur arrive de manière très habile à mettre en avant les travers de la société japonaise et occidentale sans que cela nuise au développement de l'histoire puisque c'est intégré dedans.
Tous ces éléments contribuent à faire d'Astral project un manga très prenant du début à la fin, une fin qui est d'ailleurs loin d'être évidente, le dénouement étant un peu loin de répondre aux standards, on ne s'attend d'ailleurs pas vraiment à cette fin mais il est un fait que celle-ci est loin d'être mauvaise même si elle ne répond pas à toutes nos interrogations.

Maintenant parlons un peu de l'aspect graphique, là aussi la série se démarque des autres via un style de dessin très personnel et très appréciable et ce malgré quelques imperfections dans les premiers chapitres. Mais ça demande un petit temps d'adaptation car le style de Syuji Takeya est assez particulier mais correspond au final très bien à l'histoire proposée par Marginal ! Moi en tous cas le petit temps d'adaptation passé, j'ai réalisé que ça avait un très beau rendu et j'ai ainsi adhéré complètement à son trait.

Conclusion ? Eh bien encore un manga que je ne regrette pour rien au monde d'avoir lu ! J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce manga, il n'a pour moi quasiment que des qualités et très très peu de défauts, l'histoire est très bien pensée et assez alambiquée sans pour autant perdre le lecteur en cours de route, les personnages sont tellement "vrais" qu'on a une certaine affection pour eux et le dessin est très agréable ! La seule chose qu'on pourrait regretter c'est que le manga n'ai pas duré plus de tomes ^^.
Moi en tous cas Astral Project m'a totalement conquis et je vous invite à le lire, surtout si vous désirez lire une oeuvre qui sort un peu des sentiers battus et plus mature que ce que nous offrent les éditeurs français en général !
Partager cet article
Repost0

commentaires